« Encres végétales et naturelles » chez les CM

Marie Deveze, de l’association MNLE 69 (Mouvement national de lutte pour l’environnement), en partenariat avec le SMAGGA, est intervenue deux matinées pour apprendre aux élèves à fabriquer des encres à partir de plantes sauvages cueillies autour de chez nous :

Les feuilles de rumex (oseille sauvage), le brou de noix, des baies de nerprun et de troène.

Les petits apprentis ont d’abord écrasé les plantes dans un peu d’eau avant de les porter à ébullition. Puis, ils ont passé la mixture à la passoire pour récupérer le jus. Quelques gouttes de chaque encre ont été déposées sur un nuancier (feuille de canson). L’oxydation fait apparaître les couleurs. Ensuite, les élèves ont rajouté de la pierre d’Alun râpée aux encres : les couleurs se fixent et s’intensifient ! Dernière étape : la goutte de citron… son acidité agit sur les piments et change leur couleur : du rose apparaît…  La chimie, c’est magique !

Toutes ces recettes étaient utilisaient dès le Moyen-âge pour peindre des enluminures (nerprun) ou teindre la laine (rumex) ou encore teindre les meubles au brou de noix.

ImprimerE-mail

Connexion

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de moyens ("cookies") permettant de tracer vos actions.
J'accepte